Gérer une fermeture : Mise hors service et redémarrage de l’équipement

A worker managing equipment

La pandémie de coronavirus a forcé la fermeture des entreprises canadiennes. Depuis la mi-mars, les gouvernements provinciaux partout au pays ordonnent la fermeture des entreprises non essentielles afin d’éviter la propagation de la COVID-19. Cela signifiait que de nombreuses entreprises devaient fermer, soit tout le bâtiment, soit des parties stratégiques de celui-ci et, en agissant ainsi, ils devaient mettre beaucoup d’équipement hors service.

La fermeture inappropriée d’un bâtiment et un entretien inadéquat pourraient entraîner des réparations coûteuses et des retards de démarrage considérables lorsque les interdictions canadiennes liées à la COVID-19 seront levées. Pour aider les entreprises assurées à gérer leur fermeture et à réussir la reprise de leurs activités, RSA Assurance a préparé une liste de vérification qui indique les pratiques exemplaires à appliquer aux quatre étapes de fermeture : la préparation, la fermeture, la mise hors service et la reprise. 

La préparation à la fermeture doit inclure un plan bien défini, selon Yan Huang (photo), directeur en ingénierie nationale à la RSA du Canada. Ce plan doit permettre d’affecter le personnel compétent à l’arrêt et à la mise hors service de l’équipement et inclure toute la documentation nécessaire (dessins de conception de l’équipement, instructions d’installation, manuels d’utilisation, procédures et registres d’entretien, et procédures de mise hors service) afin qu’on puisse y accéder facilement au moment de la reprise.

Lorsqu’il est temps de mettre l’équipement hors service, il est important que les entreprises suivent les procédures prédéfinies énoncées dans le plan ainsi que les exigences établies par l’autorité juridictionnelle compétente et les fabricants d’équipement d’origine. Cela s’applique à toutes les machines électriques ou mécaniques, y compris les chaudières, les appareils sous pression, les systèmes de climatisation, les génératrices, les transformateurs électriques, etc.

« Lorsque vous mettez l’équipement hors service, il est important d’appliquer des procédures d’isolement appropriées pour les systèmes », a déclaré M. Huang. « Cela comprend le drainage et l’inspection, le nettoyage et le rinçage, la mise hors service de l’équipement, la mise hors tension, la fermeture des valves, la déconnexion, l’obturation et la protection de l’équipement. Certains systèmes comme l’éclairage, les chaudières, le refroidissement/chauffage et la climatisation devront demeurer sous tension pendant la fermeture afin de s’assurer que l’équipement reste en bon état. Si les entreprises ne gèrent pas correctement ces aspects, elles pourraient faire face à certains problèmes pendant la mise hors service et elles pourraient avoir de la difficulté à redémarrer leurs équipements en douceur et avec succès. Cela aura une incidence sur la fiabilité de l’équipement et retardera probablement le redémarrage. »  

Une fois l’équipement mis hors service, les entreprises doivent mettre en œuvre un plan d’entretien conformément aux recommandations des fabricants d’équipement d’origine et des pratiques exemplaires de l’industrie. La RSA du Canada conseille de prendre des mesures comme des inspections visuelles courantes pour déceler tout signe de corrosion et de déformation de l’équipement, ainsi que des tests périodiques. L’assureur recommande également aux entreprises d’appliquer un contrôle de l’environnement pour s‘assurer notamment que les températures et les taux d’humidité sont appropriés, ainsi qu’un contrôle de l’état de l’équipement pour vérifier notamment l’humidité, la pression, les fuites et autres paramètres requis.

Le redémarrage de l’équipement après la mise hors service doit suivre un processus contrôlé et calculé selon M. Huang. Il a dit au magazine Insurance Business : « Pour remettre une pièce d’équipement en service et rétablir sa capacité optimale, vous avez besoin d’un bon plan. Dans le passé, nous avons vu des exemples de restaurants qui étaient fermés pendant une courte période, et lorsqu’ils réactivaient le courant et remettaient leur équipement sous tension, une défaillance de l’équipement se produisait en raison de la surcharge lors du redémarrage et d’un court-circuit. Cela signifie qu’ils n’avaient pas fait correctement la fermeture, la mise hors circuit et la mise hors tension. Lorsque vous redémarrez l’équipement, il est très important de tout charger lentement, pièce par pièce, jusqu’à ce que l’équipement fonctionne correctement. Des procédures devraient être en place et une liste de vérification devrait être élaborée et mise en œuvre au cours de la remise en service. » 

Tout assuré qui a des questions ou des préoccupations au sujet de la mise hors service et du redémarrage de l’équipement peut communiquer avec son courtier d’assurance. Comme l’a dit M. Huang : « Nous avons un excellent partenariat avec nos courtiers. L’une de nos forces à la RSA est que le client est notre priorité. Nous collaborons toujours avec les courtiers pour aider les assurés chaque fois qu’ils ont des difficultés, des problèmes ou des préoccupations. J’encourage les assurés, s’ils ont une question concernant cette fermeture ou ces conseils, à communiquer avec leur courtier et nous pourrons travailler ensemble pour trouver une solution. Nous nous soucions de la poursuite de leurs activités et de la fiabilité de l’équipement. »

Les courtiers peuvent communiquer avec les services d’ingénierie de l’assurance Bris des machines et l’équipe des services de la prévention pour obtenir des conseils supplémentaires.