Transformer notre façon de faire les affaires

Transformation

John F. Kennedy a dit une fois : « Le changement est la loi de la vie. Et ceux qui ne regardent que le passé ou le présent sont certains de rater leur avenir ».

La RSA traverse à l’heure actuelle une période de mutation. Nous avons jeté un regard rétrospectif sur nos réalisations antérieures et évalué la situation actuelle de l’industrie. De ce fait, nous avons essayé de combiner ces deux idées pour avoir une meilleure estimation de ce qui convient le mieux pour notre entreprise à l’avenir.

Cette approche nous a permis d’avoir une vision globale sur notre secteur d’activité pour déterminer les domaines qui doivent changer afin d’apporter des améliorations au profit de nos courtiers et de leurs clients.

Ainsi, nous avons constaté que notre entreprise n’est pas la seule à subir des changements. Le paysage du secteur d’assurance et de courtage est certainement en pleine évolution, une évolution qui est attribuable essentiellement au client. Les comportements des clients changent, tout comme leurs attentes à l’égard de l’entreprise.

Dans ce cadre, il nous incombe à nous tous de trouver les moyens de faire les choses différemment. À titre de courtiers, il vous appartient d’atteindre davantage de clients et de satisfaire leurs nouvelles attentes à l’égard de la valeur et du service. De leur côté, la RSA et les autres assureurs doivent œuvrer à fournir des propositions de produits et de services solides à nos courtiers à des prix plus concurrentiels.

En gardant cela à l’esprit, nous nous sommes penchés sur la transformation de notre entreprise au cours des dernières années dans le but de concrétiser l’idée de faire les choses différemment et d’aller de l’avant.

Technologie du futur
En 2014, nous avons vendu notre participation dans Noraxis avec un montant record. Ainsi, nous avons été en mesure de trouver les moyens d’investir de manière significative dans nos activités centrales. Notre objectif est de faire en sorte que cet investissement nous permette de faire évoluer notre façon de faire les affaires avec nos courtiers, ce qui inclut l’amélioration de notre technologie.

La modernisation et la mise à niveau de notre technologie constituent un levier essentiel pour réussir la transformation de la RSA du Canada et nous assurer que nous et nos courtiers progressons ensemble. À la suite des diverses acquisitions au cours des huit dernières années, nous avons intégré différents systèmes qui n’ont pas répondu suffisamment aux besoins de l’ensemble de nos affaires et de nos portefeuilles. Par conséquent, cela nous a laissé une marge de manœuvre pour l’amélioration en termes de coûts et d’intégration des données.

Dans le cadre de notre engagement à améliorer notre technologie, nous réalisons des investissements importants d’environ 300 M$ pour rénover notre plateforme des TI dans le cadre d’un programme en trois phases sur cinq ans, qui comprend des systèmes d’administration des polices et de facturation, des outils pour les courtiers et la tarification, et des améliorations numériques.

La première phase est consacrée essentiellement à l’amélioration de notre nouveau système de règlement des sinistres, Guidewire. Il s’agit d’un système plus rapide et plus efficace qui nous permettra d’améliorer le service à la clientèle grâce à une gestion proactive des sinistres, ce qui se traduira par une capture des données de meilleure qualité et une plus grande attention portée aux ajustements avec peu d’intervention humaine, le cas échéant. Il favorisera également la mise en œuvre d’une plateforme d’exploitation solide et cohérente pour tirer parti des technologies futures. En outre, c’est un système moderne qui va permettre à nos courtiers de mieux servir leurs clients.

S’agissant des outils actuels des courtiers, nous sommes conscients du fait qu’ils ont constitué un frein à notre croissance et à celle des courtiers. Par conséquent, il est impératif de procéder à leur mise à niveau. Certains concurrents ont mis au point de nouveaux outils et ont une longueur d’avance sur nous. Nous allons investir dans des ressources importantes pour améliorer les outils de nos courtiers ainsi que le processus numérique afin d’avoir des interactions harmonieuses avec nos courtiers partenaires. Cela signifie un traitement plus direct au moyen de filtres améliorés de rédaction production, en ayant recours à des données externes pour la rédaction production au lieu de poser des questions au client et en rendant plus conviviale la navigation sur notre site.

Au fur et à mesure que notre processus de transformation évolue, nous continuerons à solliciter les commentaires de nos courtiers pour nous assurer qu’ils en ressentent les effets positifs de nos améliorations technologiques.

Qu’est-ce qui ne change pas?
Bien que certains de nos secteurs d’activité connaissent des changements, d’autres resteront les mêmes. Notre stratégie globale au Canada demeure inchangée. Aussi, nous restons entièrement engagés envers le réseau de courtiers et nous continuerons de développer des propositions dans les territoires et les segments où nous voulons être concurrentiels. Nous n’avons aucun projet de quitter des segments ou secteurs d’activité; en fait, nous recherchons des occasions de développer nos affaires avec nos courtiers. Nous croyons fermement, tout comme nos courtiers, que nous faisons un monde meilleur, ensemble.

Dans tous les secteurs d’activité, les entreprises changent et se transforment, mais à la RSA, il y a une chose qui demeure la même dans nos principes de base : afin de réussir, il nous incombe de mettre les courtiers et les clients au centre de nos préoccupations et nous devons continuer à consolider nos relations avec eux. Dans le cadre de notre processus de transformation de la RSA, nous accordons une grande importance à notre partenariat avec les courtiers et aux besoins des clients.

Nous continuerons à collaborer avec les courtiers au fur et à mesure que nous traverserons la phase de la transformation. En tirant profit de l’expérience passée et présente de nos courtiers et de leurs clients, nous serons en mesure de mieux planifier ensemble notre avenir.

 

Cet article a initialement été publié dans le magazine The Ontario Broker (en anglais seulement).