Pleins feux sur la RSA : Louis-Francis LeBel

Pleins feux sur la RSA : Louis-Francis Lebel

L’harmonisation entre les aspects personnel et professionnel est ce qui fait une carrière enrichissante

Nous braquons les projecteurs sur notre équipe des ventes qui a des relations directes avec les courtiers en 2020 tout en soulignant les formations, l’expérience, et les apprentissages des membres de l’équipe dans le cadre de leur poste respectif. Dans un environnement difficile auquel est confronté notre secteur d’activité, nos équipes régionales des ventes jouent un rôle de premier plan pour aider les courtiers à braver la tempête actuelle et à en sortir gagnants. 

Ce mois-ci, les projecteurs se tournent vers Louis-Francis Lebel, directeur principal des ventes, RSA Québec. 

Comptant vingt-neuf années d’expérience dans l’industrie de l’assurance, Louis-Francis a travaillé de façon approfondie tant du côté des courtiers que de celui de l’assureur, ce qui en fait un membre important de l’équipe de direction de la RSA du Québec. Sa gratitude et son respect pour son équipe, combinés à sa grande passion pour ses loisirs personnels, ont fait de lui un leader bien équilibré et réfléchi. Travailler sur le marché québécois avec une équipe entièrement à distance comprend ses propres défis, mais cette situation a fait de Louis-Francis une personne plus résiliente en cette période de changements que nous vivons actuellement. 

Une gestion efficace exige des compétences professionnelles diversifiées...

Louis-Francis attribue une grande partie de sa capacité à gérer efficacement les personnes au sein de son organisation à son expérience antérieure, tant au niveau des courtiers que de l’assureur. Il a ouvert son propre cabinet de courtage en 2002 après avoir commencé sa carrière au sein de l’entreprise de son père. Passant ensuite à L’Union Canadienne, Louis-Francis a été le dernier employé à se joindre à l’équipe avant que la RSA acquière l’entreprise pour son vaste portefeuille d’affaires au sein du marché québécois. Une fois à la RSA, on lui a offert l’occasion de gérer le service de l’AP, un défi qu’il a entrepris avec enthousiasme avant de changer à nouveau de rôle pour occuper sont poste actuel au sein des ventes. 

« Mon expérience au sein de l’industrie me donne toute la crédibilité nécessaire pour être un élément efficace de l’équipe de direction ici, à la RSA du Québec. Je comprends les deux points de vue et je suis devenu une ressource pour ceux qui recherchent cette perspective. Lorsque d’autres membres de l’équipe de direction ont besoin de précisions sur un point concernant les courtiers, par exemple, je suis une personne qu’ils peuvent consulter pour obtenir ce point de vue. Je suis capable et fier de représenter les courtiers à l’interne de cette façon », dit-il. 

... mais il est aussi important de maintenir de solides relations personnelles

Le fait d’avoir les connaissances techniques nécessaires pour communiquer avec différents membres de son équipe et le marché québécois n’est qu’un des aspects de l’excellence en gestion. Les compétences personnelles et la capacité à communiquer avec les gens sont aussi importantes. 

Actuellement, Louis-Francis gère une équipe de cinq personnes qui travaillent à distance. Les réunions internes et la communication quotidienne se produisent de façon virtuelle, mais cela ne signifie pas que l’aspect humain est perdu. 

« La communication est toujours importante et elle devient encore plus essentielle lorsque votre équipe travaille de la maison. Je dis aux membres de mon équipe qu’ils devraient m’appeler plutôt que m’envoyer un courriel, à moins qu’il ne soit absolument nécessaire de communiquer avec moi par courriel. S’ils ont une question ou qu’ils doivent discuter d’un point, je mettrai toujours tout de côté pour leur parler. Cela aide à garder nos communications plus personnelles, étant donné que nous ne pouvons pas nous voir physiquement tous les jours. »

La volonté de Louis-Francis de s’occuper de son équipe chaque fois qu’elle a besoin de lui provient de son estime profonde pour eux et du travail qu’ils font. « Le meilleur atout que nous avons au Québec est notre personnel. Je suis très chanceux de pouvoir compter sur des gens qui ont de l’expérience et de travailler à leur côté. Cela améliore grandement les affaires avec nos clients tous les jours, et entre nous aussi », ajoute-t-il. « Le respect que j’ai pour chaque personne que je gère est ce qui m’aide à être meilleur dans mon propre rôle. »

Les circonstances difficiles peuvent éventuellement devenir un avantage

La gestion d’une équipe qui travaille à distance n’est pas le seul défi que Louis-Francis doit relever quotidiennement. Les facteurs uniques auxquels le marché québécois se heurte, y compris la forte concurrence provenant d’autres grands assureurs, ainsi que la présence constante de compagnies d’assurance directe, font en sorte que l’augmentation de la part de marché de l’entreprise est beaucoup plus difficile à obtenir. Cependant, être une personne qui accepte toute occasion de réussite, même si elle représente un défi de taille, a bien servi Louis-Francis dans sa vie personnelle et professionnelle. 

« Je suis un fervent skieur depuis plusieurs années maintenant. 

C’est une grande passion pour moi; j’ai participé à des compétitions lorsque j’étais plus jeune, mais maintenant, j’ai le plaisir de voyager partout au pays et, éventuellement, partout dans le monde afin d’assister aux différentes compétitions en tant que spectateur. Mon prochain voyage : Kitzbühel en Autriche. Les compétitions peuvent parfois être difficiles, mais elles vous aident à mieux aimer le sport. »

Une autre passion s’est développée chez Louis-Francis lors d’un défi : la cuisine. Après la naissance de sa fille, il devait rapidement apprendre cette compétence et s’adapter. Depuis, la cuisine est devenue une des activités qui le passionne le plus dans sa vie personnelle. 

« Ma femme voyageait beaucoup pour le travail avant, alors j’ai commencé à cuisiner par nécessité, mais je me suis lentement amélioré. Ça fait dix ans que j’ai commencé, mais je suis maintenant très passionné et je suis le seul qui a le droit d’être dans la cuisine à la maison! » 

Dans le contexte de cette période de changements, lorsque la détermination de l’avenir est au mieux une hypothèse, saisir l’occasion sera toujours le choix de Louis-Francis. 

« Ce que je fais aujourd’hui est complètement différent de ce que je faisais il y a quelques années. Mais c’est ce qui fait en sorte que ma vie et ma carrière restent intéressantes. »